Accueil » Revue de presse » iPhone 6: comment Apple veut conquérir le paiement mobile

iPhone 6: comment Apple veut conquérir le paiement mobile

L’ambition d’Apple dans le paiement mobile

Avec 800 millions de données de cartes de crédit, un capteur tactile sur l’iPhone 5S sécurisant les transactions, son application Passbook ou encore des déclarations claires en la matière de son patron Tim Cook, il ne fait nul doute que l’implantation d’Apple dans le paiement mobile est en projet. Où en est-il et quelles seront les conséquences pour les utilisateurs?

Ça se bouscule au portillon

De nombreuses entreprises ont flairé la bonne affaire, et ne manquent pas d’ingéniosité. Amazon serait ainsi sur le point de rejoindre Paypal dans la course, en lançant une nouvelle solution de paiement biométrique.

Apple n’est de son côté pas en reste, auteur de nombreux brevets, parmi lesquels la possibilité de récupérer automatiquement les informations d’une carte de crédit en la photographiant, d’effectuer des transactions financières avec un autre utilisateur d’iPhone en rapprochant les deux appareils, ou encore de partager les montants d’une addition (de restaurant par exemple) entre plusieurs clients après l’avoir photographié.

Comme l’évoquait 9To5Mac, référence sur les sujets d’Apple, l’entreprise de Cupertino serait actuellement en discussion avec les directeurs de grandes chaînes de magasins de détail pour la mise en place d’un service de paiement mobile à grande échelle, tout en discutant avec les principales entreprises de paiement existantes, telles que Visa et Mastercard.

Sécurité, maturité et confiance, cœur du problème

  • La sécurité. Jusqu’à encore récemment, le problème des technologies existantes étaient principalement dû à un manque de sécurité, faisant rechigner les mobinautes à utiliser sans restriction cette nouvelle technologie. Ainsi, la plupart des cartes bancaires françaises possèdent la technologie NFC par défaut, qui même désactivée peut transmettre des informations personnelles sensibles.
  • Manque de maturité. Certaines sources évoquent la NFC dans l’iPhone 6 dont la sortie est prévue au retour des vacances, alors que d’autres optent plutôt sur l’utilisation du Bluetooth basse énergie, qui se démocratise petit à petit et fonctionnera également avec la plupart des objets connectés en cours d’élaboration, dont sa propre montre connectée. Un lancement mondial de tels objets compatibles pour les paiements sans contact devrait annoncer le décollage de cette innovation, et devrait inciter les commerçants à accepter et encourager le développement de cette méthode de transaction dématérialisée.
  • La confiance. Marque connue pour la fiabilité de ses produits, partenariat avec une entreprise du secteur du paiement, système d’exploitation iOS fermé, Bluetooth plutôt que NFC, capteur biométrique… Autant de facteurs rassurants qui semblent indiquer l’arrivée prochaine d’Apple dans le paiement sans contact et l’adoption sans retenue de ses utilisateurs.

Monopole dans le secteur?

L’entreprise Apple est néanmoins connue pour aimer se garder un pourcentage alléchant sur les services rendus, et n’aime pas partager. Récemment encore, une application sous iOS proposait la gestion du portefeuille bitcoin des clients et a été censurée par la firme américaine sans plus de justifications. L’application revendiquant plus de 120.000 téléchargements sur l’Appstore commençait-elle à prendre un peu trop d’importance, au point de menacer l’arrivée prochaine du système de paiement d’Apple, fonctionnant également sur le concept de portefeuille?

(Source: huffingtonpost.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les nouveaux emoji d’Apple s’ouvrent à la diversité

Un père noël noir, un pouce jaune, un couple gay avec ses enfants… Les emoji ...