Accueil » Revue de presse » T-Mobile se refuse à Free Mobile

T-Mobile se refuse à Free Mobile

T-Mobile ne veut pas de l’offre de Free.

L’opérateur américain rejette la proposition d’Iliad, maison-mère de Free Mobile, d’une prise de contrôle à hauteur de 56,6%; un investissement de 15 milliards de dollars pour le groupe français (lire : Free candidat au rachat de l’américain T-Mobile). La branche US de Deutsche Telekom n’a pas voulu ouvrir à l’entreprise de Xavier Niel ses livres de comptes : la raison en est simple, son offre n’est pas suffisamment attractive, précise le Wall Street Journal.

La proposition d’Iliad a été qualifiée de « morte née » car la somme offerte était trop faible. Si une des sources du WSJ pointe l’absence de « dialogue significatif » entre les deux entreprises, une autre assure du contraire. Iliad serait en pleine préparation de sa réplique, mais rien ne dit qu’elle relève son offre.

T-Mobile est depuis quelques mois en négociations avec Sprint en vue d’une acquisition du premier par le second, une transaction à 32 milliards de dollars. Un rachat par Free poserait moins de problème au régulateur américain, car le paysage américain de la téléphonie resterait alors à quatre joueurs. Néanmoins, il est indéniable qu’Iliad tente ici un gros pari, étant donné sa taille par rapport à celle de sa proie.

Le tweet potache de Stéphane Richard, PDG d’Orange, sur le lancement d’un forfait Free à 2$ reste donc (pour le moment) une joke.

Mise à jour — Xavier Niel aurait bel et bien l’intention d’améliorer son offre, rapporte Le Figaro. Le patron d’Iliad est en discussion avec plusieurs partenaires qui pourraient être potentiellement intéressés par une prise de participation dans T-Mobile, dont Dish Networks, Cox Communications et Charter Communications.

(Source: igen.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Free : le mobile cartonne, la Freebox stagne

Illiad vient de dévoiler ses résultats financiers, plutôt bons sur la partie téléphonie mobile. En ...