Accueil » Internet » Remboursement d’impôts : comment reconnaître un mail frauduleux

Remboursement d’impôts : comment reconnaître un mail frauduleux

De faux mails de remboursement sont adressés aux contribuables dans le but de récupérer leurs coordonnées bancaires. Comment les reconnaître ? A qui les signaler ? Metronews vous explique comment débusquer l’escroquerie.

C’est la police nationale qui tire la sonnette d’alarme. Et pour protéger les contribuables, elle n’hésite pas à communiquer sur Twitter. « #Impôts : Attention au #phishing, soyez vigilants! #FauxMails », a-t-elle mis en garde mardi sur le réseau social. En effet, alors que les avis d’imposition tombent depuis lundi dans les boîtes aux lettres, « des escrocs tentent de venir vous soutirer de l’argent! », insiste la police sur son site.

Des cyber-escrocs envoient en effet de faux courriers électroniques aux contribuables, faisant croire à un remboursement du fisc. Cette technique, appelée phishing (encadré ci-dessous), vise à récupérer un maximum de coordonnées bancaires. Certains indices peuvent pourtant mettre la puce à l’oreille. Voici le guide pour éviter les pièges.

  • On vous demande le numéro de votre carte bancaire ? Ca ne peut pas être le fisc !

Contrairement aux sites marchands, « aucune institution ni aucun opérateur n’est autorisé à demander les coordonnées d’une carte bancaire via internet », rappelle la police. Que ce soit par e-mail, sur un site web ou sur un forum, les contribuables peuvent être certains qu’aucune administration, pas même le fisc, ne leur réclamera ces informations en ligne, même si le message qui en fait la demande paraît légitime.

  • Vérifiez l’adresse de l’expéditeur

En cas de doute sur un courrier électronique portant en-tête ou signature de la Direction générale des finances publiques, du Ministère de l’Economie et des Finances ou d’un service des impôts, contactez votre centre des finances publiques via la rubrique « Contacts » du site officiel. On vous confirmera s’il s’agit d’une adresse officielle ou pas.

>> Pour contacter le fisc, c’est ici <<

  • Soyez attentif aux formules douteuses

Les cyber-escrocs élaborent des modèles de courriels qui reprennent les intitulés, les couleurs et les logos de l’administration fiscale. S’ils imitent parfois avec brio le site Impots.gouv.fr , ils se laissent parfois trahir par les formules qu’ils emploient. Ainsi, soyez par exemple certain que « cher client » ne peut pas venir du fisc, ni d’une administration puisque la nature des rapports n’est pas commerciale. L’absence d’accent ou les fautes de français peuvent aussi être le signe que l’e-mail vient de l’étranger.

  • Ne cliquez pas sur les liens dans un e-mail suspect

En cliquant sur les liens vous seriez redirigé vers de faux sites du gouvernement. Ne répondez pas au message et supprimez le simplement de votre boîte de courrier électronique. Avant cette dernière étape vous pouvez le signaler à la police en quelques clics, comme indiqué juste en dessous.

  • Signalez l’e-mail douteux sur la plateforme Pharos

En cas de message louche, faites un « copier/coller » de son contenu et envoyez-le aux services de Police Judiciaire sur la plateforme Pharos.

>> Pour signaler un mail, c’est ici <<

(Source: metronews.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sécurité : des millions de disques durs surveillés par la NSA ?

L’agence nationale de surveillance américaine (NSA) aurait trouvé un moyen très efficace de surveiller les ...