Accueil » Revue de presse » La Cnil s’inquiète des dispositifs de mesure de fréquentation en magasin

La Cnil s’inquiète des dispositifs de mesure de fréquentation en magasin

Sur son site, la Cnil a publié un rappel des réglementations en vigueur pour les dispositifs de mesure et de relocalisation des clients en magasin. Une recommandation qui arrive a point nommé, alors que de plus en plus de sociétés, dont Apple, proposent cette technologie aux commerçants.

Aux États-Unis, Apple a déjà commencé à commercialiser son iBeacon, un service permettant de géolocaliser de manière anonyme les clients présents dans un magasin ou une grande surface en communiquant avec les smartphones à proximité via Bluetooth. Un rêve pour les commerçants, qui peuvent ainsi disposer d’outils d’analyse sur le comportement de leurs clients au sein des rayons, mais aussi pour les publicitaires et services marketing qui peuvent ainsi juger de l’effet de leurs opérations promotionnelles et publicitaires.

Mais la Cnil prépare déjà l’arrivée de ces nouveaux dispositifs en France et rappelle la réglementation déjà existante encadrant ces technologies, ainsi que les risques qu’elles présentent pour les données personnelles. Deux catégories sont particulièrement visées par le rappel de la Cnil : les outils de mesure d’audience des panneaux publicitaires, et ceux de mesure de fréquentation des magasins.

Une source d’informations qui vaut de l’or

iBeacon d'Apple mis en pratique dans un magasin

iBeacon d’Apple mis en pratique dans un magasin

Pour les premiers, la Cnil rappelle notamment que « les images ne doivent pas être enregistrées, ni transmises à des tiers, ni même visibles par les prestataires qui proposent ces dispositifs à la vente ou à la location ». Ces dispositifs « reposent sur des caméras placées sur des panneaux publicitaires » et permettent ainsi d’évaluer l’audience des campagnes publicitaires d’affichage. Mais on ne peut se permettre de filmer simplement les passants rappelle la Cnil, les images ainsi obtenues doivent être traitées « à la volée » et ne peuvent être utilisées pour ficher les clients.

Même précautions pour les dispositifs de mesure de fréquentation : iBeacon d’Apple a beaucoup fait parler de lui, mais de nombreux constructeurs fournissent des services similaires, et ce marché risque d’aller croissant avec l’engouement autour des objets connectés. Il représente également un enjeu pour la protection des données personnelles : comme pour la mesure d’audience, la Cnil précise que ces informations ne doivent pas être enregistrées et rester strictement anonyme. Afin d’évaluer le taux de retour en magasin, la Cnil autorise néanmoins l’utilisation d’un algorithme d’anonymisation qui regroupe sous un même identifiants plusieurs clients.

Dans les deux cas de figures, l’installation de ce type de produits est d’ailleurs soumise à une autorisation préalable délivrée par la Cnil. De plus, les commerçants souhaitant utiliser ce type de services devront prévenir leurs clients via un affichage au sein du magasin. Et devront obtenir l’accord exprès des clients pour garder les données sur le long terme.

(Source: zdnet.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sécurité : des millions de disques durs surveillés par la NSA ?

L’agence nationale de surveillance américaine (NSA) aurait trouvé un moyen très efficace de surveiller les ...