Accueil » Internet » Sans la pub, surfer sur Internet vous coûterait 175 Euros par an

Sans la pub, surfer sur Internet vous coûterait 175 Euros par an

Une société britannique a essayé de déterminer combien les services gratuits sur internet auraient coûté sans les publicités.

Vous êtes-vous déjà interrogé sur ce que le web couterait aux internautes sans la publicité ? Une société britannique a donné une estimation de ce prix via un calcul assez simple mais très révélateur.

En effet, « Ebuzzing » a tout simplement divisé la somme dépensée en publicités sur internet au Royaume-Uni en 2013 par le nombre de la population connectée.

Le calcul a révélé que pour avoir un web sans publicités, chaque internaute britannique devrait payer en moyenne la somme de 140 livres, soit près de 175 euros, par an.

Si quelques-uns d’entre vous diront peut-être qu’ils sont prêts à payer cette somme afin de débarrasser internet des bannières, des vidéos en auto-play et des fenêtres pop-up, je suppose que la majorité ne serait pas disposée à dépenser une telle somme afin d’accéder à tous les sites gratuits, mais sans les pubs.

Dans le cadre de son étude, Ebuzzing a également fait interroger 1.400 internautes britanniques afin de savoir combien d’entre eux seraient disposés à payer une telle somme pour se débarrasser des publicités. 98 % ont répondu non.

Alors, oui. Les publicités sur internet sont parfois ennuyeuses ou pas du tout pertinentes. Mais le fait est qu’actuellement, il s’agit d’un « mal nécessaire » pour que nous puissions jouir d’un web majoritairement gratuit et surtout disposer de l’information sans avoir à payer un centime.

En vérité, il est difficile d’imaginer comment aurait été le visage d’internet sans la publicité en ligne.

Bien que le chiffre avancé ne soit pas forcément réaliste et que celui-ci peut varier d’un pays à l’autre, il nous rappelle surtout que les annonceurs contribuent chaque année au financement des services auxquels nous accédons gratuitement : par exemple Facebook, Google, les sites d’actualité etc.

(Source: presse-citron.net)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*