Accueil » Internet » Eero ambitionne de « réparer le Wi-Fi »

Eero ambitionne de « réparer le Wi-Fi »

Le Wi-Fi tel qu’on le connaît aujourd’hui est cassé.

C’est l’affirmation des concepteurs d’Eero, un petit boitier blanc qui entend précisément réparer cette fonction essentielle aujourd’hui. Comment ? En utilisant des fonctions d’ordinaire réservées aux entreprises et en les démocratisant avec un objet connecté extrêmement simple à installer.

En apparence, l’Eero semble n’être qu’un clone des bornes AirPort Express d’Apple. Au-delà de l’apparence, il s’agit dans les deux cas de bornes Wi-Fi capables d’étendre un réseau en faisant office de relai. Mais la technologie utilisée par ce nouveau produit est très différente et bien meilleure selon son concepteur. Il faut dire que ce boîtier n’utilise pas la technologie WDS qui a l’inconvénient de fonctionner uniquement entre un relai et un autre. Quand on installe plusieurs Eero chez soi, elles s’interconnectent toutes pour créer un réseau plus stable et qui « remplit » mieux toutes les pièces. L’idée étant d’en installer au moins deux ou trois dans un appartement de bonne taille ou une maison et ainsi couvrir toute la surface.

eero2

 

L’Eero ne se distingue pas seulement par cette technologie, ce produit innove aussi par sa simplicité d’utilisation. Un peu comme Apple et son Utilitaire Airport intégré à iOS et disponible sur OS X, tout se fait ici avec une application. Il suffit de connecter un boîtier sur son routeur et de télécharger l’application sur son smartphone et on peut alors créer un réseau en le nommant librement et en lui donnant un mot de passe. À partir de là, tous les autres boîtiers se relieront automatiquement au premier pour couvrir tout le logement. Mieux, vous pouvez inviter quelqu’un sur votre réseau sans lui donner de mot de passe, tout passera par une invitation envoyée à l’application.

Le boîtier dispose des dernières technologies en matière de Wi-Fi (802.11ac) et il intègre aussi une puce Bluetooth 4 pour faciliter les connexions. Ajoutons qu’il sait aussi se mettre à jour sans redémarrer, et que chaque module surveille en permanence le réseau pour empêcher les attaques et vérifier que tout fonctionne correctement. Tout ceci a un prix toutefois : la borne sera vendue 200 $ (175 €) et il faudra compter 500 $ (437 €) pour un pack de trois. Pour l’heure, l’Eero est disponible en précommande pour 300 $ les trois, mais malheureusement on ne peut encore pas recevoir le boîtier hors de l’Amérique du Nord.

(Source: macg.co)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*