Accueil » Internet » PopCorn Time menace-t-il le succès de Netflix ? (vidéo)

PopCorn Time menace-t-il le succès de Netflix ? (vidéo)

On l’appelle le cauchemar d’Hollywood… La popularité grandissante de PopCorn inquiète en tous cas sérieusement le géant américain de la vidéo à la demande Netflix.

Netflix pirate, cauchemar de Hollywood… sans doute avez-vous entendu parler de Popcorn Time, né au printemps dernier, disparu puis réapparu sous d’autres formes. Aujourd’hui, le succès de cette nouvelle application semble avoir pris de l’ampleur, au point de mobiliser le PDG du géant de la Vidéo à la demande, Netflix.

Comment en est-on arrivé là ? C’est à peine croyable, mais Netflix, le grand, le beau, le fort, le maître tout puissant de la VOD tremble devant une solution de piratage… qui n’a même pas un an et encore si peu d’utilisateurs comparé aux 57 millions d’abonnés à Netflix dans le monde. Dans un courrier à ses actionnaires, le big boss Reed Hastings lâche ses angoisses : et si le vilain pirate Popcorn Time faisait de l’ombre à son service génialissime ? Il cite en exemple, les Pays-Bas, où les requêtes PopCorn Time dans Google sont devenues aussi populaires que Netflix ! Pourtant, seuls quelques centaines de milliers d’ordinateurs auraient installé Time4 Popcorn… l’application qui a pris la relève de Popcorn Time à l’automne dernier, peu après que ce dernier ait disparu, sous la pression des menaces dit-on. Mais vous savez comment c’est sur Internet : rien ne peut jamais être réellement ou définitivement interdit. Très vite, des cendres de Popcorn Time sont nés des clones aussi bien dotés que lui de films et de séries TV à pirater.

Aussi simple que gratuit !

Ce n’est pourtant pas la première plateforme de piratage que le web légal affronte. Alors, qu’est-ce qui fait si peur à Netflix ? Une troublante ressemblance, en fait.
Tout est bien pensé : vous installez l’appli – assez légère – et le tour est joué. Vous découvrez des milliers de films et séries à regarder, dont pas mal de nouveautés. Et tout ça… totalement gratuitement ! Autant dire, que l’offre est véritablement imbattable. En plus, c’est très rapide : dès que votre choix est fait, le film se lance. Le service fonctionne comme du streaming puisque le film démarre et peut être visionné en même temps qu’il se charge. Mais attention, l’appli repose sur le protocole Bittorrent. Et qui dit Torrent, dit surveillance des ayant-droits.

Illégalité prouvée en France

Tout cela est bien évidemment illégal. Et des amendes sont déjà tombées… en Allemagne. En France, des lettres d’avertissement sont certainement parties. Mais, en fait, ce que voient les ayant-droit ce n’est pas directement PopCorn Time ou ses clones, c’est l’activité qu’ils génèrent sur le P2P. Le secrétaire général de l’Hadopi, Eric Walter, nous a confirmé que l’usage de Time4 Popcorn est tout à fait visible et peut donner lieu à des avertissements pour téléchargement illicite d’une oeuvre.
Du côté de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (l’Alpa), on ne parle pas encore de « phénomène Popcorn Time » en France, mais on reconnaît que son utilisation a dépassé le stade anecdotique. Le délégué général de l’Alpa, Frédéric Delacroix, a voulu relativiser en indiquant que le phénomène était assez récent et qu’il y avait des services bien plus massivement utilisés. Cela dit, l’Association a pris soin de faire constater récemment l’illégalité de PopCorn Time, l’outil étant presque exclusivement dédié à la contrefaçon. Cela permet à l’Alpa d’alerter les sites et hébergeurs qui mettent à disposition ce logiciel d’un risque de poursuites et de peines lourdes. Cela pourrait rendre son téléchargement plus compliqué. Mais pas impossible. Ses défenseurs assurent même que les dignes fils de Popcorn Time sont inarrêtables. Et seront bientôt anonymisés. Ce à quoi, l’Hadopi et ses amis se préparent aussi… Et nous voilà repartis pour un nouveau jeu du chat et de la souris.

Cette chronique a été diffusée en vidéo (ci-dessous):

(Source: 01net.com)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Netflix débutera en septembre sans SFR, Orange, Bouygues et Free

Alors qu’Orange a annoncé fin juillet que Netflix ne serait pas disponible sur ses boxes ...