Coup de coeur

Adele
Rolling In The Deep

"Single"

"Remix"

Achetez le maxi single


Florent Pagny
Tout et son contraire
"Te jeter des fleurs"

"Chacun est un cas"

Achetez l'album


Benjamin Biolay
La superbe
"Ton héritage"

Achetez l'album

Statistiques

Il y a un total de:
pages vues,
dont aujourd'hui.

En ce moment, sur Calitel:

Dont: 10 invités, et 3 moteurs de recherche


Consommation | Téléphonie

Le téléphone fixe se meurt aux états-Unis, mais en France, il résiste bien

Cet article a plus de 10 mois. En fonction du sujet traité, il est possible que les informations contenues soient obsolètes. Vous trouverez au bas de cet article (après la case commentaire), une sélection de liens qui ont un rapport plus ou moins proche avec ce sujet.

La société Américaine AT&T veut s’en débarrasser, mais en France, le bon vieux téléphone fixe résiste bien.

Le téléphone fixe américain ne fera pas de vieux os. Interrogé par la Commission fédérale des communications (FCC) américaine sur «une migration vers un monde tout Internet», l’opérateur téléphonique AT&T a répondu que cela serait envisageable de manière efficace que si le réseau de téléphonie fixe traditionnel était abandonné.

«Le but fixé par le Congrès d’un accès universel au haut-débit ne sera pas atteint de façon rapide ou efficace tant que les fournisseurs (d’accès) continueront à être forcés d’investir et d’entretenir deux réseaux», prévient l’opérateur historique, qui fut le premier à établir un réseau de téléphonie fixe aux Etats-Unis. En gros, goodbye le fixe et welcome le tout mobile.

«Le téléphone fixe est dans une spirale mortelle»

AT&T est en effet contraint par les autorités américaines de fournir un réseau téléphonique de base et l’opérateur aimerait désormais en être dispensé notamment pour limiter la casse budgétaire. Le bilan financier d’AT&T révèle que la téléphonie sans fil a un chiffre d’affaires désormais nettement supérieur à celui de la téléphonie filaire, en recul marqué: «Le modèle économique du téléphone fixe est dans une spirale mortelle.»

En France, la question d’abandonner le téléphone fixe, ne se pose même pas. Contrairement aux Etats-Unis, il n’y a chez nous qu’un seul opérateur sur le réseau, France Telecom, et ce dernier n’envisage pas de sitôt de laisser tomber la téléphonie fixe, «composante essentielle du groupe».

En France, on est doublement équipé

Pourtant, comme aux Etats-Unis, la substitution du téléphone fixe par le mobile est bel et bien d’actualité, mais «le gros de la baisse d’utilisation du fixe est derrière nous», explique France Telecom à 20minutes.fr. Une étude réalisée par le Crédoc (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie) et publiée en novembre révèle en effet que 88% des Français disposent encore aujourd’hui d’un téléphone fixe (+3% sur un an) et 82% d’un mobile (+4%).

Membre du collège de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), Joëlle Toledano explique que le double équipement (fixe et mobile) est ainsi une «originalité du modèle français», car, en général, le phénomène de substitution est bien réel à l’étranger. Aujourd’hui, 18% des Français sont uniquement équipés d’un fixe (20% aux Etats-Unis) et 12% seulement d’un mobile.

Boom des «box» Internet

Cependant, la survivance du téléphone fixe français peut s’expliquer notamment par le boom des «box» Internet depuis 2005, avec lesquels les appels sur fixe sont gratuits. Selon l’étude du Crédoc, 48% des Français utilisent leur «box» pour téléphoner (+9% en un an).

Avec un investissement de «3 milliards d’euros par an pour entretenir le réseau fixe pour un chiffre d’affaires de 18 milliards d’euros en 2008», selon France Telecom, l’opérateur ne voit donc aucune raison de lâcher un réseau qui est de toute manière essentiel pour fournir l’ADSL.

Développer le réseau sans fil

«Les avancées technologiques, les changements dans les préférences des consommateurs» sont les mêmes partout, mais les «forces du marché» rendent le réseau fixe américain obsolète selon AT&T qui préfèrerait ainsi se concentrer sur le développement de ses réseaux Internet.

L’opérateur en aurait sans doute bien besoin après les problèmes de congestion de réseaux connus récemment par AT&T et qui l’ont obligé à priver les new-yorkais de la vente de ses iPhone (dont il est le distributeur exclusif aux Etats-Unis) à Noël.

Partagez cette page !

Donnez votre avis, faites un commentaire !

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pour personnaliser votre commentaire, les "gravatars" sont permis.
Créez le votre sur: gravatar.com

;-) :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-) :-( :!: 8-O 8)

D'autres articles à découvrir:


Orange lance le paiement d’applications sur la facture téléphonique L'opérateur permet depuis ce mercredi de reporter sur la facture le prix d'un achat d'application sur...
En bref: voici le Playstation Phone en vidéo On a déjà vu des photos du Playstation Phone auparavant, mais elles ne nous montraient pas grand chose....
Le PlayStation Phone pourrait sortir au printemps 2011 La rumeur concernant la prochaine sortie du PlayStation Phone de Sony continue de circuler et tend même...
Avec Kin, Microsoft veut conquérir les ados Apple a ses iPhone, Google a ses Google Phone, et Microsoft a désormais les Kin. Lundi 12 avril,...

Archives

avril 2014
L Ma Me J V S D
« août    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930