Accueil » Revue de presse » Injure publique : Free attaque le directeur de l’information de SFR pour un tweet

Injure publique : Free attaque le directeur de l’information de SFR pour un tweet

En novembre dernier, Nicolas Chatin avait osé comparer l’opérateur à Calimero dans le dossier de la mutualisation des réseaux entre SFR et Bouygues Telecom.

Ce n’est pas un scoop, Xavier Niel est très procédurier et n’hésite pas à multiplier les plaintes contre ses concurrents dès qu’il considère être diffamé. Ce qui arrive souvent. Le milliardaire n’hésite pas non plus à attaquer ses clients (les plus critiques sur les forums), les journalistes et désormais les responsables de la communication des opérateurs, même lorsqu’ils s’expriment à titre privé.

Nicolas Chatin en fait l’amer expérience : l’homme qui dirige la communication de SFR avait osé dans un tweet (sur son compte personnel) railler l’attitude de Free dans le projet de mutualisation des réseaux entre Bouygues Telecom et SFR.

Free avait en effet envoyé une lettre notamment adressée à l’Arcep et l’Autorité de la Concurrence pour exiger d’être partie prenante dans cet accord qui dans le cas contraire déstabiliserait le secteur. « Quand le coucou se pose en calimero » avait alors réagi Nicolas Chatin sur son compte personnel en novembre dernier.

free1

« Coucou », « calimero », autant de qualificatifs que ne digèrent pas Xavier Niel. a donc attaqué le responsable pour injure publique envers un particulier, une qualification qui permet une mise en examen automatique sans instruction préalable. « Et hop, mis en examen automatiquement pour « injures envers particulier ». merci Free », alors commenté Nicolas Chatin il y a quelques jours, toujours sur son compte perso.

free2

Selon nos informations, le procès en question devrait avoir lieu en février prochain et le directeur de l’information, même s’il s’exprimait sur un compte dont ses propos n’engagent que lui, sera défendu par un avocat de SFR.

Le responsable est par ailleurs coutumier de ces méthodes puisqu’il avait déjà été attaqué à titre personnel pour des propos dans une interview accordée à France Info en 2006. Il avait alors été relaxé.

(Source: zdnet.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Hausses de tarifs chez SFR

Les clients SFR vont devoir mettre la main à la poche, d’une manière ou d’une ...