Accueil » Internet » Comment optimiser son réseau à la maison

Comment optimiser son réseau à la maison

Avec la multiplication de nos gadgets connectés, la performance de notre réseau domestique n’est plus à négliger.

Il ne fait aucun doute que notre accès Internet est devenu un service essentiel. La plupart d’entre nous utilisent maintenant l’Internet pour la majorité de nos communications. Comment s’assurer que notre réseau domestique ou de petite entreprise soit à la hauteur et qu’il nous donne des performances optimales en toute situation?

Capture d’écran 2014-07-30 à 10.38.36Installation physique

Au moment de l’installation, il est important de s’assurer que l’équipement de démarcation du fournisseur d’accès (en d’autres mots, le modem) soit installé dans un endroit stratégique et logique. Idéalement, le plus près possible de l’endroit où nous avons le plus d’appareils connectés : le bureau pour certains, le salon pour d’autres.

L’idée est d’utiliser au maximum les ports filaires (RJ-45) plutôt que les interfaces sans-fil pour connecter nos appareils qui demandent les meilleurs débits, comme notre ordinateur principal sur lequel on fait le plus de téléchargement ou notre appareil multimédia sur lequel on visionne Netflix et YouTube.

Le sans-fil offre de moins bonnes performances que les ports Ethernet (surtout si ceux-ci fonctionnent à 1 Gb/s). Un autre avantage est aussi de maximiser le débit lors du transfert de fichiers entre nos appareils.

Afin de réduire la quantité de câbles dans votre maison, songez à acheter un ou des commutateurs afin de regrouper les appareils à proximité (téléviseur intelligent, console de jeux vidéo, disque dur multimédia et lecteur Blu-ray dans le salon) pour n’avoir qu’un fil à installer entre ces appareils et votre routeur principal. Les commutateurs ne nécessitent pas de configuration ou de gestion puisque leur travail est simple : relayer des paquets de données entre les différents ports.

On peut étendre son réseau filaire sans défoncer tout les murs et votre budget en utilisant des adaptateurs CPL (courants porteurs en ligne). Ces modules se branchent aux prises électriques existantes et comportent une prise Ethernet. Les plus récentes normes permettent une modulation sur fil électrique jusqu’à 500 Mb/s. Ces prises sont aussi utiles pour remplacer de longs câbles réseau qui longent les murs ou traînent par terre. Ces modulateurs ne fonctionnent pas en paires exclusivement, on peut en ajouter autant qu’on le souhaite et certains modèles font aussi office de commutateurs et ont plus d’un port Ethernet par prise électrique. Une paire de ces adaptateurs coûte aussi peu que 50$.

Le routeur, le cœur de votre réseau domestique

Ces dernières années, vous êtes passés d’une connexion de 5 Mb/s à une fantastique connexion de 30, 50 ou 100 Mb/s et vous n’avez jamais changé votre routeur domestique? Les routeurs fonctionnent comme de petits ordinateurs, ils ont aussi des capacités et fonctionnalités limitées. Un bon routeur ne devrait jamais broncher devant un trafic important et ne devrait jamais être instable. Si vous n’arrivez pas à télécharger à la vitesse annoncée de votre fournisseur, si vous devez souvent redémarrer votre routeur ou si votre réseau sans-fil est instable, considérez remplacer votre routeur.

Capture d’écran 2014-07-30 à 10.37.12Si vous n’êtes pas certain des capacités de votre routeur ou s’il est la cause de vos soucis, il y a un moyen simple de tester votre connexion. Branchez un ordinateur directement sur l’équipement de démarcation du fournisseur et mesurez les débits à l’aide d’un service comme Speet Test, puis répétez l’exercice lorsque vous êtes branché par le biais de votre routeur.

Lee débit est plus lent? C’est probablement parce que votre routeur n’a pas la puissance de traitement nécessaire pour votre accès Internet.

Pour ceux qui font beaucoup de téléchargements, il est intéressant aussi de faire ce test avec une application BitTorrent. Ce protocole stresse beaucoup la mémoire et le processeur des routeurs puisqu’il multiplie les connexions vers plusieurs autres ordinateurs.

Mais avant de jeter votre routeur par la fenêtre, réinitialisez celui-ci. Il n’est pas impossible qu’un paramètre obscur affecte ses performances.

En remplaçant un vieux routeur, vous bénéficierez des dernières normes sans-fil (meilleurs débits et bibande 2,4 / 5 GHz), de ports plus rapides (Gigabit Ethernet) et des dernières améliorations en terme de sécurité. Il ne faut pas négliger cette pièce d’équipement, c’est la colonne vertébrale de votre réseau.

Certains fournisseurs offrent des routeurs en location ou dans certains forfaits, parfois même intégré à leur modem. Avant d’opter pour cette solution, assurez-vous que ce routeur vous conviendra au niveau de sa performance et de la portée du réseau sans-fil.

Si vous aimez bidouiller et que votre routeur offre des options de QoS (qualité de service), augmentez la priorité de certaines applications – comme les services de messageries, de vidéoconférence ou de diffusion de vidéo – ou au contraire, baissez la priorité de celles qui peuvent engorger votre réseau –comme les services de transferts BitTorrent ou FTP. Mais attention, la priorisation peut affecter négativement les performances de votre routeur, car elle ajoute une charge au processeur pour l’analyse des paquets et la gestion des priorités. Si votre modem est mal configuré, vous pourriez dégrader votre expérience plutôt que l’améliorer. Il est important de bien comparer et tester le comportement avant et après la configuration de la QoS.

Le sans-fil, l’Internet dans les airs

wifi

Première chose à comprendre, c’est que tous les appareils sans-fil partagent un même média : l’air. On peut comparer un réseau sans-fil à une pièce où des gens parlent, plus il y aura de gens, de bruit ou de distance, plus il sera difficile d’entendre notre interlocuteur ou de placer un mot.

D’abord, désactivez les interfaces sans-fil sur tous les appareils qui sont branchés par câble en permanence ou dont vous n’utilisez pas l’interface.

Capture d’écran 2014-07-30 à 10.39.08Le positionnement du routeur sans-fil est important. Il n’est pas nécessairement évident de déplacer ce routeur, d’où l’importance de l’installer au meilleur endroit dès le premier jour. Pour ce faire, dressez une carte des performances de votre réseau sans-fil. Vous pouvez le faire avec un téléphone mobile, une tablette ou un ordinateur portable. Déplacez-vous partout dans votre maison et évaluez les vitesses de téléchargement et la force du signal. Si la portée ne vous satisfait pas à un endroit, pensez à rapprocher votre routeur de cet endroit.

Les sources d’interférences peuvent être multiples. Les plus connues sont les fours micro-ondes qui émettent dans la bande 2,4 GHz (la même que le sans-fil), les murs extérieurs plus épais, et les murs contenant du métal (cheminée, conduit d’aération).

Si vous habitez dans un endroit densément peuplé (multiplex, maison de ville ou condo), il y a assurément beaucoup de réseaux sans-fil à proximité. Utilisez une application comme Wifi Analyser qui permet de voir l’usage des divers canaux sans-fil, puis forcez votre routeur à utiliser un canal libre ou moins achalandé.

Attention, en 2,4 GHz, même si 11 canaux sont disponibles, seulement les canaux 1, 6 et 11 ne se chevauchent pas. Si vous utilisez le canal 4 par exemple, vos équipements verront l’interférence des canaux 1 à 6 inclusivement, ce qui n’est pas une situation idéale.

Dans les cas où les interférences sont incontrôlables sur la bande 2,4 GHz (il y a tout simplement trop de bornes), procurez-vous un routeur qui supporte le 5 GHz. Vos équipements qui supportent cette fréquence gagneront alors en performance (forcez l’usage de cette bande dans les paramètres). Par contre, la bande 5 GHz a une moins bonne portée que 2,4GHz. Si vous avez une grande superficie à couvrir ou beaucoup de murs à traverser, vous devez tenir compte de cette caractéristique.

Les causes désespérées

Si vous êtes propriétaire d’un château et que les précédents conseils ne vous permettent pas d’avoir un réseau performant partout où vous le désirez, il est tout de même possible de remédier à la situation.

L’ajout d’un deuxième routeur sans-fil est aussi une solution très intéressante et peu coûteuse, surtout si vous avez un vieux routeur qui n’est plus utilisé. Combiné à la technologie CPL, il est possible de distribuer votre réseau partout : garage, jardin ou sous-sol.

Toutefois, si vous souhaitez conserver une seule identité réseau (SSID unique), vous devrez vous procurer des extenseurs ou prolongateurs de portée. Ces pièces d’équipements relaient et amplifient le signal sans-fil d’un réseau existant, mais leur manque de puissance affectera directement le rendement de celui-ci. Dans le cas où votre prolongateur de portée ne supporte pas le même haut débit sans-fil que votre routeur principal, il ralentira l’ensemble des équipements connectés.

Voyez aussi dans la documentation de votre routeur existant s’il est possible d’apparier un deuxième routeur de même modèle ou marque afin d’obtenir le même résultat, l’avantage de cette approche est d’avoir des ports Ethernet supplémentaires en plus de l’extension du réseau sans-fil.

Si l’utilisation de deux identités réseau ne vous rebute pas, séparez vos appareils sur deux réseaux afin d’assurer une meilleure performance et de réserver plus de bande passante à certains appareils plus sensibles ou importants.

La domotique et les objets connectés

nest

Je ne veux pas passer sous silence l’arrivée prochaine (et massive) des objets domestiques connectés. Nous n’avons qu’à penser au Nest de Google, aux ampoules Hue de Philips ou à l’offre WeMo de Belkin. Tous ces produits utilisent des protocoles qui ne sont pas encore éprouvés et dont la sécurité n’a pas fait ses preuves. Certains ont même été piratés.

Je vous recommande donc fortement de connecter ces produits sur un réseau invité (une option offerte sur la plupart des routeurs récents) afin de les isoler de vos appareils qui contiennent des données sensibles et personnelles.

Conclusion

Consacrer un peu temps, d’énergie et de l’argent à améliorer notre réseau peut être rentable. Vous aurez une meilleure expérience avec vos appareils et services, puis vous éviterez des pertes de temps liées aux lenteurs, déconnexions, perte de données ou redémarrage.

Aujourd’hui, on doit traiter notre réseau comme faisant partie intégrante de notre maison, comme la plomberie ou l’électricité. À l’ère du numérique et du cloud, l’Internet ce n’est plus seulement un divertissement : c’est un service et un outil (essentiel) à notre travail et nos communications.

(Source: branchez-vous.com)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Gmail va simplifier le désabonnement à une newsletter

Quelque chose de pourtant si simple risque de changer la vie de bien du monde. ...