Accueil » Internet » The Pirate Bay : les FAI français vont bloquer le site…

The Pirate Bay : les FAI français vont bloquer le site…

En décembre, la SCPP a obtenu auprès de la justice française que le site de liens torrent The Pirate Bay fasse l’objet de mesures de blocage. Les FAI doivent aujourd’hui passer à l’action.

Le retour de The Pirate Bay sur le Web risque d’être provisoire pour les internautes français. En effet, le site d’échanges de liens torrent va très prochainement être bloqué par les FAI français.

Rappel des faits. En décembre dernier, sur la base de dispositions de la loi Hadopi, une société d’ayants droit, la SCPP (Société Civile des Producteurs de Phonogrammes) a obtenu auprès de la justice française que le site de liens torrent The Pirate Bay fasse l’objet de mesures de blocage.

Concrètement, le tribunal ordonne donc « aux fournisseurs d’accès de mettre en œuvre toute mesure propre à empêcher l’accès à partir du territoire français du site de partage de fichiers musicaux The Pirate Bay ainsi que de ses sites de redirection et sites miroirs. »

Pour autant, comme le rappelle NextInpact, la demande de blocage devait être notifié par le plaignant aux opérateurs. Ce qui n’a pas été fait, étant donné que le site avait été mis hors-circuit, suite à une opération de la police suédoise. Mais depuis le retour du cauchemar des ayants-droit sur le Toile (le 1er février dernier), le processus est relancé.

Selon nos confrères, la SCPP a bel et bien adressé les demandes de blocage aux opérateurs, ces derniers ont 15 jours pour l’appliquer. Free aurait été le premier à se plier à cette décision de justice, tandis que Bouygues, Orange et SFR devraient suivre très rapidement. Rappelons que le blocage couvre également « plusieurs dizaines de sites qui relaient » le site de liens.

Blocage rapidement contourné au Royaume-Uni

Le site n’en est cependant pas à sa première décision de blocage et ne semble pas fragilisé par les blocages successifs ordonnés à son encontre. En 2012, c’est la justice du Royaume-Uni qui avait demandé aux FAI du pays de mettre en œuvre cette mesure… pour une efficacité qui rapidement s’est révélée nulle comme le rapportait la BBC.

Selon un fournisseur d’accès interrogé alors, le blocage de The Pirate Bay avait certes eu pour effet une baisse immédiate de trafic de l’ordre de 11%, mais celui-ci n’avait été que de courte durée et le trafic avait ensuite retrouvé son niveau initial.

Le développement de sites proxy et le changement d’adresses IP des serveurs de The Pirate Bay avaient favorisé le contournement du blocage par les internautes britanniques. Pire, la médiatisation de ce blocage avait contribué à faire exploser l’audience du site de P2P (12 millions de visiteurs en plus).

(Source: zdnet.fr)

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les hackers de Poutine s’infiltrent aussi sur les iPhone et les iPad

Des chercheurs en sécurité ont mis la main sur des logiciels-espions capables d’infecter les appareils ...