Accueil » Objets connectés » Vous aurez besoin de l’Apple Watch… plus tard

Vous aurez besoin de l’Apple Watch… plus tard

À l’approche de la sortie de l’Apple Watch prévue le 24 avril, Tim Cook a revêtu ses habits de commercial pour tenter de contrer la vague de scepticisme au sujet de la montre connectée d’Apple. Le PDG d’Apple a donné une intéressante interview au site Fast Company, où il est (entre autres) revenu sur le lancement prochain de l’Apple Watch. En substance : vous ne vous rendez pas encore compte que vous en avez besoin.

Tim Cook après la conférence Spring Forward, le 9 mars 2015.

Tim Cook après la conférence Spring Forward, le 9 mars 2015.

Pour le PDG d’Apple, le démarrage de l’Apple Watch sera peut-être relativement modeste. Tim Cook rappelle en effet qu’il est indispensable de posséder un iPhone 5, 6 ou 6 Plus pour pouvoir utiliser la montre, ce qui est un facteur limitant, et il précise également que le nombre d’applications disponibles grandira avec le temps, ce qui donnera de plus en plus d’intérêt à l’Apple Watch. Toutefois, le successeur de Steve Jobs affirme ne pas tenir compte des critiques et du scepticisme ambiant :

Les gens ne se rendaient pas compte qu’ils avaient besoin d’un iPod, ils ne se rendaient vraiment pas compte qu’ils avaient besoin d’un iPhone. Et l’iPad s’est fait complètement descendre. Les critiques se demandaient : « qui a besoin de ça ? » Honnêtement, il ne me semble pas que la moindre chose révolutionnaire que nous ayons accomplie ait été considérée comme un futur hit au moment de sa sortie. Ce n’est qu’avec le recul que les gens se sont rendus compte de sa valeur. Peut-être que cela se passera de la même manière [avec l’Apple Watch].

Car pour Tim Cook, l’Apple Watch n’est pas une montre connectée comme les autres, et les modèles qui existent aujourd’hui seront vite oubliés :

Les technologies fondamentales de la montre sont le logiciel et l’interface utilisateur. Vous travaillez avec un petit écran, donc vous devez inventer de nouvelles manières d’interagir avec celui-ci. Ce qui fonctionne pour un téléphone, une tablette ou un Mac ne marchera pas aussi bien sur un écran plus petit. La plupart des entreprises qui ont créé des montres intelligentes n’y ont pas suffisamment réfléchi, et elles utilisent toujours les gestes multi-touch que nous avons créés pour l’iPhone.

Essayez de réaliser ces gestes sur une montre et vous allez rapidement vous rendre compte qu’ils ne fonctionnent pas. De ce raisonnement découlent de nouvelles idées, comme Force Touch. Sur un petit écran, vous avez besoin d’ajouter une dimension à l’interface utilisateur. Donc vous appuyez un peu plus fort pour faire apparaître une autre interface qui était cachée jusque là. L’écran a l’air plus grand qu’il ne l’est vraiment, en quelque sorte.

Ces nombreuses idées représentent des années de conception, le résultat de beaucoup d’attention, de réflexion, d’essais et d’améliorations. Nous ne sortons rien avant que ça soit prêt. Nous avons la patience de faire les choses bien. Et c’est exactement ce que nous avons fait avec la montre. Nous ne sommes pas les premiers [sur le marché].

Nous n’étions pas les premiers sur les lecteurs MP3, nous n’étions pas les premiers sur les tablettes, nous n’étions pas les premiers sur les smartphones. Mais nous avons probablement réalisé le premier smartphone moderne, et nous aurons la première smartwatch – la première qui compte vraiment.

La couronne numérique de l'Apple Watch.

La couronne numérique de l’Apple Watch.

À ceux qui douteraient de la capacité d’Apple à séduire les masses avec sa nouvelle montre, Tim Cook rappelle quelques points d’histoire :

Avec l’iPod, les attentes suscitées par Apple elle-même étaient à l’époque très basses. Et puis la plupart des gens ont descendu le prix de l’iPod en flammes. Qui veut de ça ? Qui va acheter ça ? Les choses habituelles. Avec l’iPhone, nous avons donné des prévisions : nous avons dit que nous souhaitions attendre 1% du marché, avec 10 millions de téléphones la première année. Nous avons quelque peu dépassé nos objectifs.

Qu’il s’agisse de l’iPod, de l’iPhone ou même de l’iPad, Tim Cook oublie toutefois de préciser que les premières versions de chaque produit ont connu un succès finalement très relatif, si l’on compare leurs chiffres de vente à ceux de leurs successeurs. Si la première Apple Watch essuiera certainement quelques plâtres, c’est plus probablement la direction que prendra l’Apple Watch 2 qui nous permettra de répondre à la fameuse question : en ai-je besoin ?

(Source: consomac.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Et si l’Apple Watch vous permettait de lâcher un peu votre iPhone ?

Et si utiliser une Apple Watch permettait in fine de gagner du temps, de retrouver ...