Accueil » Revue de presse » Eclipse solaire : cinq conseils de pro pour épater vos amis grâce à vos photos

Eclipse solaire : cinq conseils de pro pour épater vos amis grâce à vos photos

L’astrophotographe Cédric Thomas livre à francetv info quelques astuces pour réussir à saisir au mieux ce phénomène, qui aura lieu vendredi matin.

Des conseils pour briller grâce à vos photos d’éclipse solaire. Car si photographier un tel phénomène, qui aura lieu vendredi 20 mars, est déjà, en soi, un moment très particulier, réussir ses clichés relève carrément du petit miracle. Pour tenter de vous aider à sortir du lot, francetv info a demandé des conseils à l’astrophotographe Cédric Thomas. Passionné de photo et d’astronomie, il a conçu un observatoire astronomique pilotable à distance et, depuis plus de dix ans, ne rate pas une occasion d’immortaliser l’immensité de l’univers.

Vendredi matin, alors que la Lune passera lentement devant notre Soleil, ce Montpelliérain installera son appareil en Ardèche, dans l’espoir de réaliser d’impressionnants clichés. En attendant, voici ses petites astuces.

1 – Bien protéger ses yeux et son objectif

« Plus vous allez zoomer, plus la protection est primordiale, commence Cédric Thomas. Si vous prenez une photo avec votre téléphone portable, cela sera comme photographier le ciel lors d’une journée normale. En revanche, avec un téléobjectif, il faut prendre des précautions. »

De la même manière que l’on protège ses yeux pour regarder le phénomène, il faut protéger son objectif avant de le pointer vers le Soleil. « Il faut placer un filtre Astrosolar à l’ouverture de l’objectif (idem si vous utilisez un télescope). Sans cela, les rayons du soleil qui passent à travers la lentille de l’appareil peuvent brûler le rideau ou le capteur, et donc ruiner votre appareil photo, tout comme ils peuvent détruire votre rétine », poursuit le photographe. Les filtres Astrosolar sont commercialisés sous la forme de feuilles A4. C’est donc un matériau souple, que vous pouvez découper et poser sur l’objectif, en le maintenant avec un élastique, par exemple. « Lui seul est capable de filtrer les rayons ultraviolets et infrarouges. »

Avec un téléphone portable, viser le Soleil n’apportera rien de bien créatif : « Vous aurez une photo du Soleil qui va tellement irradier qu’on ne verra rien », tranche le photographe. Mais, si vous voulez malgré tout tenter votre chance, Cédric Thomas conseille de placer une paire de lunettes de soleil spéciale éclipses devant l’objectif. Sait-on jamais…

2 – Employer un trépied

Si vous avez un trépied à la maison, c’est le moment ou jamais de vous en servir. « Il est, en effet, déconseillé de prendre une photo d’éclipse à bout de bras, explique Cédric Thomas. Même si le temps d’exposition est relativement court, vous risquez de bouger. Alors si vous n’avez pas de trépied, essayez de poser votre appareil sur un muret, par exemple, afin qu’il soit bien stable pendant le temps de pose. »

3 – Utiliser votre meilleur équipement

Vous pouvez utiliser votre téléphone portable. Mais il va de soi qu’un matériel plus perfectionné vous permettra de prendre de meilleures photos. Ainsi, si vous pratiquez la photo en amateur, « utilisez le plus gros téléobjectif que vous avez, suggère Cédric Thomas. Dans l’idéal, il est conseillé de se servir d’un appareil photo reflex, avec un téléobjectif de l’ordre de 200-300 mm. Une longue focale vous permettra d’avoir un Soleil plus gros sur la photo finale. » Pour le temps de pose, il préconise aux néophytes « de partir sur 1/200 ». Une bonne base que vous pourrez faire varier en fonction du résultat.

Si vous n’avez que votre smartphone sous la main, « vous pouvez toutefois vous amuser un peu », juge Cédric Thomas. Son conseil : télécharger une application permettant de faire du « timelapse ». Une photo est alors prise à intervalle régulier, « disons, toutes les 10 secondes, précise-t-il. Vous pouvez commencer vers 8 heures, 8h30 et terminer vers 10h30 ou 11 heures, afin d’avoir l’intégralité du phénomène. Cela vous donnera une vidéo dans laquelle on verra très bien le passage de la Lune devant le Soleil. »

4 – S’adapter à la météo

La moitié nord de la France devrait bénéficier d’un ciel relativement clément. Mais la situation dans la moité sud pourrait être beaucoup moins avantageuse. Que faire si les nuages s’invitent dans le ciel au moment où la Lune passe devant le Soleil ?

Le spécialiste a un plan B : « Avec un ciel nuageux, vous n’aurez pas une belle image de l’éclipse en elle-même. En revanche, vous pouvez en profiter pour mettre en valeur le phénomène dans son environnement : avec un grand-angle, vous aurez la forme de l’éclipse, mais aussi les mouvements de la lumière lorsqu’elle passe à travers les nuages. Dans ce cas-là, pas besoin d’une protection forte pour votre appareil car vous ne pointez pas l’objectif vers le Soleil. »

5 – Faire preuve de créativité

« Il ne faut pas hésiter à prendre le phénomène à contrepied, suggère enfin le photographe. Les expressions des personnes qui regardent l’éclipse peuvent être, par exemple, très intéressantes. » L’ombre portée des arbres sera aussi modifiée pendant le phénomène, « parce qu’en passant à travers les branches, la lumière dessine de petits arcs projetés au sol », décrit-il.

Autre idée : « Prenez des jumelles. Vous les orientez vers le Soleil en pointant l’extrémité en direction d’une feuille de papier posée au sol. Vous verrez alors la représentation du Soleil sur la feuille. Le phénomène y est bien visible, et vous pouvez prendre cette feuille en photo. » Une activité sans danger. Quoique. « Evidemment, il est strictement interdit de regarder le Soleil directement à travers les jumelles. Votre rétine n’y survivrait pas », prévient le photographe.

(Source: francetvinfo.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*