Accueil » On en parle déjà... » Les tickets resto numériques arrivent

Les tickets resto numériques arrivent

« On rend pas la monnaie, mais je vous fait un avoir ! » Cette phrase ne sera bientôt qu’un vieux souvenir : les titres restaurants passent au numérique, et se transforment en carte pour l’occasion.

Perdus au fond d’un sac, déchirés au mauvais endroit, conservés un peu trop longtemps ; les tickets restaurants ont indéniablement un côté peu pratique, en plus d’être datés. Un des acteurs de cet écosystème qui regroupe employeurs, employés et restaurateurs à donc décidé de dématérialiser ses titres restaurants, pour proposer une carte de paiement.

Entre autre avantages, cette carte personnelle permet un paiement « sécable au centime d’euros près », « dans la limite de 19 euros par jour », remisant au placard les avoirs parfois distribués par les commerçants. 180.000 points de restauration sont en cours d’équipement de ce système. On peut également évoquer plus de simplicité pour l’entreprise, les commerçants (qui pourront être remboursés plus rapidement) et des économies de traitement pour les gestionnaires.

Après une série de tests « encourageants » réalisés dans l’agglomération orléanaise, le déploiement national se déroulera d’ici la fin du 1er trimestre 2015.

Complément de l’offre papier

Côté métier, les gains de gestion logistique et de sécurisation par rapport à la version papier sont mis en avant. Mais Sodexo précise que cette carte est proposée « en complément » de son offre papier. Concrètement, les tickets restaurants ne sont pas mis à la poubelle, mais ceux qui le souhaitent peuvent essayer la carte.

Le programme, nommé carte Pass Restaurant, a été réalisé avec Prosodie-Capgemini sur la question de la mise en oeuvre de la plate-forme de gestion en mode Saas des Titres-Restaurants, notamment le service d’autorisation émetteur.

Le marché du ticket restaurant est évalué à 5,1 milliards d’euros par an et est dominé par Edenred (Ticket Restaurant), Sodexo (Chèque Restaurant), Chèque Déjeuner et Natixis (Chèque de Table). Mais avec ces nouvelles versions électroniques, beaucoup plus légères à mettre en place, de nouveaux acteurs devraient vite se lancer.

« La dématérialisation est une opportunité pour élargir le marché, notamment parce que celui des TPE et PME reste encore très largement sous-exploité », a ainsi souligné à l’AFP Jean-Jacques Vironda, directeur stratégie et développement de Sodexo SAR France. « Et tout le monde sera à armes égales ».

Le leader entend dématérialiser plus de 75% de son volume mondial d’émission d’ici 2016.

Reste la question de la sécurité. Si les acteurs de la chaîne de valeurs semblent d’accord pour souligner que ce point a été validé, les possibilités de contournement ou de piratage de ces supports existeront certainement.

(Source: zdnet.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*