Accueil » Revue de presse » Le Parlement européen interdit la nouvelle application Outlook

Le Parlement européen interdit la nouvelle application Outlook

Selon IDG News, un document interne déconseille d’installer l’app de Microsoft pour des raisons de sécurité. Ceux qui l’utilisent doivent la supprimer.

Office n’est pas la seule marque majeure de Microsoft a avoir être portée sur les OS concurrents de Windows Phone. L’éditeur a en effet développé une nouvelle version d’Outlook sur iOS et une preview pour Android.

L’application Outlook, disponible depuis fin janvier, fonctionne avec Office 365, Exchange, Outlook.com, Yahoo Mail, Gmail ainsi que différents autres services de messagerie. L’éditeur prévoit à terme de remplacer les Outlook Web Apps existantes par ces nouvelles applis.

Pour développer ces logiciels de messagerie, Microsoft s’est appuyé directement sur l’expertise d’Acompli, une société rachetée récemment et éditrice depuis 2014 d’applis email sur iOS et Android.

Reste que l’outil semble troué. début février, Rene Winkelmeyer, développeur chez IBM, explique sur son blog, que les administrateurs n’ont pas les moyens de contrôler et bloquer les connexions de cet outil à des services de partage de fichiers comme Dropbox, Google Drive et Microsoft OneDrive puisque Outlook intègre des connecteurs internes.

Il détaille par ailleurs le fait que Outlook pour iOS utilise une même identité Exchange ActiveSync pour tous les appareils équipés de iOS d’un utilisateur. D’où des problèmes d’identification et de suivi des terminaux mobiles.

Autant de vulnérabilités qui ont poussé l’administration du Parlement européen à bannir l’application. Un document interne cité par IDG News Service est très clair : « N’installez pas cette application. Si vous l’avez déjà installée pour vos emails professionnels, merci de la supprimer immédiatement et de changer votre mot de passe ».

Microsoft a réagi aux révélations du développeur d’IBM. Dans un billet de blog, l’éditeur suggère ainsi aux clients qui ont des besoins avancés de l’outil d’attendre des évolutions prévues avant de se servir d’Outlook pour iOS.

(Source: zdnet.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Outlook pour iOS : Microsoft corrige le tir pour les usages pros

Critiquées depuis leur lancement et même déconseillées en entreprise, les applis Outlook pour iOS et ...