Accueil » Revue de presse » La 3G et 4G désormais autorisée dans les avions

La 3G et 4G désormais autorisée dans les avions

Surfer à haute altitude, c’est désormais possible. Après l’autorisation des smartphones lors des phases de décollage et d’atterrissage, l’utilisation de la 3G et de la 4G en vol dans l’espace aérien français est désormais permise.

Suite à la consultation publique de l’Arcep visant à autoriser l’exploitation de fréquences mobiles à l’intérieur des appareils dans l’espace aérien, le régulateur annonce ce jeudi avoir donné son feu vert homologué par le gouvernement.

4G : seuls les clients de BouyguesTel pour le moment concernés

« La décision de l’ARCEP fixe les conditions d’utilisation des services 3G et 4G dans l’espace aérien français, en complément des conditions déjà prévues depuis 2008 pour l’utilisation de fréquences 2G à bord des avions. De la sorte, il est à présent autorisé d’utiliser dans l’espace aérien français, à une altitude supérieure à 3000 mètres au-dessus du sol : des systèmes 2G et 4G dans la bande 1800 MHz, des systèmes 3G dans la bande 2100 MHz », peut-on lire dans un communiqué.

Concrètement, en 3G tous les opérateurs français sont concernés mais en 4G, seul Bouygues Telecom utilise la bande de fréquence 1800 MHz, ses concurrents utilisant les bandes 800 et 2600 MHz. Donc, seuls ses clients pourront utiliser la 4G en vol pour le moment.

Pour autant, ce sont les compagnies aériennes qui ont le dernier mot : elles « auront ainsi la possibilité de fournir dans leurs avions des services 3G et 4G dans l’espace aérien français, dans le respect des règles de l’aviation civile. Chaque compagnie aérienne aura le choix de proposer effectivement de tels services, et choisira le cas échéant le tarif auquel ces services seront proposés en vol ».

Etant donné la plus-value commerciale de ce type de services, il y a fort à parier qu’ils seront proposés très vite par la plupart des compagnies. On peut néanmoins tabler sur des tarifs assez élevés car proposer ce service à bord exigera d’importants investissements.

(Source: zdnet.fr)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*