Accueil » Revue de presse » Free veut à nouveau casser les prix de la téléphonie mobile

Free veut à nouveau casser les prix de la téléphonie mobile

Le patron de Free pense avoir la possibilité de faire encore baisser les tarifs mobiles. Une annonce dans ce sens devrait intervenir avant la fin du premier semestre.

Xavier-Niel-free Xavier Niel l’a affirmé lors du lancement de la Freebox Mini 4K et sur le plateau de 01netTV : sa prochaine surprise concernera le mobile. Un smartphone estampillé Free ? Pas question pour le moment a-t-il nié avec force. Il a depuis renouvelé, en revanche, les déclarations sur les prix du mobile. Ce qui laisserait bien entendre une offensive prochaine de l’opérateur sur ce terrain.

Lors de la présentation à la presse des résultats financiers du groupe Iliad ce jeudi 12 mars à laquelle 01net assistait, le patron de Free a pesté contre les prix du mobile. « Ils sont à nouveau beaucoup trop élevés en France », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter qu’il pensait avoir la possibilité de diviser de nouveau leurs montants d’ici quelques mois.

Les concurrents de Free effrayés

Free a provoqué un véritable électrochoc lors de son arrivée sur le marché du mobile au mois de janvier 2012. Ses forfaits à prix cassés, sans engagement et sans téléphone avaient obligé ses concurrents à s’aligner.
Il y a un an, UFC Que Choisir publiait une étude démontrant que cela avait permis d’alléger de 30% la facture mobile des Français entre 2012 et 2014 et de leur faire économiser 5 milliards d’euros sur la même période. Autrefois très au-dessus des prix des pays de l’OCDE, la France était devenue bon marché et même deux fois moins chère que la moyenne de ses voisins européens.

Mais la perspective d’un nouveau coup de butoir de l’opérateur a de quoi faire frémir les concurrents de Free. Le patron d’Orange Stéphane Richard plaidait encore pour un maintien des prix au mois de février dernier. « On ne peut pas aller plus loin », avait-il déclaré sur l’antenne de RTL.
Il avait également déploré une baisse de 2 milliards d’euros de marge brute annuelle pour son groupe. Selon lui, descendre les tarifs encore en-deçà pénaliserait les investissements lourds dans les infrastructures. « Et cela mettrait en danger la capacité de la France à être un pays connecté ».

L’annonce aura lieu avant la fin août

Invité sur l’antenne de BFM Business au mois de novembre 2014, Xavier Niel avait présenté son programme pour 2015. La première surprise, « un petit machin sympa », a été faite avec la sortie de la nouvelle mini box intermédiaire. Avant de dévoiler la remplaçante de la Freebox Révolution au mois de décembre, une autre annonce doit maintenant intervenir concernant « un petit truc sur le mobile ».
Interpellant Stéphane Soumier, Niel s’était alors exclamé le sourire aux lèvres : « Vous vous rendez compte, vous aussi que les prix, ça ne va pas ».

« On fera un petit keynote, un truc sympa parce que je trouve qu’on s’est endormi sur le mobile et quand je vois les marges de nos concurrents, franchement, j’ai pas de peine donc je me dis qu’il faut remettre un petit coup avant la fin août 2015. »

(Source: 01net.com)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Free propose des forfaits prépayés limités à 1 mois

Free propose une nouvelle formule dans ses bornes publiques. Il est possible de souscrire à ...